Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Hola les enfants! De retour après un périple aussi long que court. Après moultes mails et appels téléphoniques, rendez-vous est pris avec Giulio mercredi 10 afin de récupérer mon nouveau bateau. J'ai posé deux jours pour aller en Italie et j'embarque Geoffrey mardi après le taff, soit aux alentours de 18h.

La première partie du trajet est rapidement avalée, tout comme le McDo montpelliérain, et le Formule 1 de Nîmes n'a jamais aussi bien porté son nom! Nous passons une nuit benoîte, au chaud, et reprenons la route le lendemain à 7h pétantes.

Le but est d'arriver suffisamment tôt pour avoir le temps d'aller essayer le bateau. A part un embouteillage autour de Cannes qui nous vaudra une visite gratuite du centre-ville (1h de perdue car la municipalité décide de refaire TOUTES les chaussées en plein été, pendant la période creuse...), tout se passera bien.

Vu à Cannes...

Vu à Cannes...

Nous arrivons à Molinella sur les coups de 15h30 et sous une chaleur accablante. Giulio m'annonce qu'il a reçu le virement, aussi, nous décidons avec Geoffrey de ne pas aller essayer le bateau mais de reprendre aussitôt la route du retour. 1140km à refaire en sens inverse, pas de temps à perdre, le plus tôt sera le mieux! Une mousse et un café plus tard, direction la France!! L'avantage de rouler de nuit, c'est qu'il n'y a presque plus de poids lourds, plus d'embouteillages, plus de trafic (à part nous bien sûr qui réalisons un go fast d'anthologie).

Geoffrey au Classic

Geoffrey au Classic

Je mets le régulateur à 114km/h et les kilomètres s'égrènent tranquillement, sauf lors de la traversée de Nîmes où je me ferai flasher (limité à 90, c'est balo, enculé de Valls). Je m'arrête pour la nième fois dans une station service afin de faire le plein...la jauge tombant plus rapidement que les kilomètres. La fatigue me rattrape cependant et après avoir fait le double tour du cadran, je m'arrête vers Carcassonne pour un sommeil réparateur de 15mn. Nous mettons le cap vers St Nicolas de la Grave afin de mettre à l'eau la bêbête. Les derniers kilomètres sont véritablement in-ter-mi-nables, un véritable calvaire.

Enfin nous y sommes! Misalo rapide, Geoffrey tombe les Rayban (au sens littéral du terme, plouf les Rayban) et nous réalisons quelques runs qui nous revigorent. Après un dernier plongeon de Geoffrey (oui, les Rayban, ça coûte cher) nous rentrons dans nos pénates. J'avais plein de projets pour l'après-midi, mais au lieu de cela, je ferai une sieste carabinée de 14h à 20h...

Nitro 2!

Ce fut un périple hautement efficace! Et c'est pas demain la veille que je recommencerai...
Quelques chiffres pour résumer nos 3 jours de Vis Ma Vie de routier: 2350km, 28h de route, 1 Nitro 482, 10L/100 de moyenne, 1 radar, 268€ de gasoil, 1 McDo, 207€ de péage.

Partager cet article

Repost 0