Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

BFS.jpg

          Aujourd’hui lundi, je rejoins Sylvain et Mick pour 3 jours de pêche intensive. Mais d’intensive cette session n’en portera que le nom, en effet la chaleur qui va s’abattre sur nous sera étouffante. Les poissons bien que toujours humides ressentent parfaitement cette calorification calorifère et vont nous offrir quelques refus magistraux.
 
LUNDI
 
         Sylvain parti taffer, j’arrive dans une maison avec un Mick endormi ; un p’tit déj avalé, une misalo épique et nous voici enfin sur l’eau, à l’heure où les sangliers traversent l’onde tumultueuse : il est 12h. Premier pit-stop aux piles de pont ; Mick se fait attacker son S8 ; je micke une saucisse au mdr55. Après 700m de navigation, second pit-stop au camping où nous prenons un auto-stoppeur de marque : Sylvain. Avec 3 pêchous et 16 rodz sur la Kick, autant dire que la place est comptée !!
         Le premier spot visité est la chaussée amont ; une fosse bien marquée recèle quelques serpis bien connues des services de police, cependant nous ne pêcherons pas vraiment ces herbivores ; en fait on pêchera rien, sauf moi qui fais une saucisse au mdr55 kinkuro. Les abords immédiats de la chaussée se révèleront totalement improductifs. En descendant la rive, Mick fait une autre saucisse au S8 ; Sylvain…je sais pas ? Un chub au Bevy Pop me semble-t-il…
sylvain-perche41.jpgBeaucoup plus loin sur un amas de bois immergé, alors que je tanque royalement mon Zammy dans une branche qui dépasse (pas immergée pour le coup !) Sylvain se fait démonter le Bevy Pop par Cheftaine Perche !!! Et c’est parti pour un combat tout en finesse (6lbs oblige). La perche accuse 41cm. Un deuxième passage sur les piles de pont ne donnera pas les résultats escomptés (une perche je crois pour Sylvain). Sur mon BaitX je n’aurais que des suivis. Mick dort déjà à moitié. Sylvain ayant fait sa démo, on le débarque, et on décide d’aller tout en aval tenter notre chance.
          La prospection minutieuse est nulle, il n’y pas de poisson ici !! Cyrage authentique !! Autour de la chaussée je ferai un superbe minichub, une miniperche et un second minichub. J’opte dès lors pour un Accel Jerk, et deux lancers plus loin, c’est la touche : une magnifique saucisse d’environ 45cm qui se chie royalement. Je relance, rien. Je re-relance, en ramenant très lentement, et la saucisse revient mais ne se pique pas. Elle ne reviendra jamais (ça s’éduque vite ces machins !! lol)
Mick a abandonné depuis longtemps ; un quatrième pit-stop pour le déposer pour sa sieste. Je demeure seul sur le boat et me pose la question suivante : que vais-je faire face à ce désert piscicole ? Je décide d’aller sur la fosse repérée par Sylvain (10m de fond) pour m’entraîner en verticale en vue de l’Open de Bordeaux.
N’ayant pas prévu de verticaliser (et pour cause), je n’ai pas grand-chose sur moi…je fais donc avec les moyens du bord. Je décide entre autres de me passer de triple voleur. Ayant repéré un banc de fourrage dans 4m d’eau, je descends illico mon Kad ; et je perds une serpi qui m’avait l’air très correcte !! Blazé, je mets un triple, mais il est un peu tard…Je prendrai une seconde tape mais inferrable. Puis le banc de fourrage s’éloigne et je n’arriverai plus à le localiser. Je termine ma journée blazé par cet échec.
Le soir, atelier bricolage et dodo rapide.
 
MARDI
 
          Après le cyrage du lundi, nous décidons de changer de bief : après moultes délibérations, nous irons en aval. Sylvain y a fait du bass, son cousin a tapé du pike, bref nous sommes mofatbass.jpgtivés comme jamais !!
On a commencé depuis 10mn que déjà mon jig se retrouve au fin fond d’une frondaison…et ça s’agite derrière…. ! Un masta bass sort super vener, je relance et paf ! il prend le jig ; ferrage en douceur, combat maîtrisé, et je sors 46cm de bass mastaventru !!! En fait, le même que Sylvain a fait en drop-shot il y a deux mois…
La journée commence bien !!
Mick a opté pour un skipping consciencieux de Kenko ; je garde pour ma part mon Flat Back Jig. Un peu plus loin je fais un second bass, un pins, puis Mick décale un maillé.
Voilà pour les hors-d’œuvres.
        Les choses sérieuses commencent plus loin. 100m de berge mitraillées au crank pour un chub de pris : la journée s’annonce difficile… Quelques échos repérés, une verticale tentée, et Mick me perd déjà un montage après 5mn. Arf la journée sera longue…lol
On dégage aux piles de pont, on verticalise, cette fois-ci c’est à moi de perdre une jighead…avec le vent c’est difficile de stabiliser la dérive…mais il faut bien apprendre.
        Devant l’activité débordante des poissons, on décide de prospecter à la recherche de fosses à serpis, mais on n’en trouvera pas. On trace donc notre route jusqu’à une chaussée noyée qui m’appelle. J’attrape ma spinning light (évènement !) et je lance mon mini crank. Un chub de 50 et une perche s’empaleront dessus. Yeah !
        La berge étant blindée de bois et assez shallow, je vole le combo LCR66 fiberglass/Zillion « beurbeur » de Mick. J’y monte un XmaX White Chart en complément. Manivelle à droite il faut finalement peut de temps pour s’y habituer. Sur 150m, je vais faire successivement un chub, une saucisse, un pike de 60 et enfin, sur une pile de pont, LA POUTRE !!!
pike98.jpg
98cm de pur bonheur. Le combat fut féroce et acharné….en fait non, j’ai laissé croire au pike qu’il avait une chance. Il a fini par s’en rendre compte mais il a mis du temps.
Mick-fatbass.jpgAprès la tof réglementaire nous rendons la poutre à son élément. Satisfait de ma journée, j’arrête de pêcher et nous reprenons l’exploration du bief avec Mick. Jusqu’à la chaussée amont qui ne donnera rien (un suivi de chub pour Mick). De retour vers la misalo, Mick décale un fatbass, je lui dis « c’est le même que le mien !! »…il relance son kenko et ferre !!! FatBass débile, deuxième capture de la journée…
Ecrasés par la chaleur nous rendons les armes plus tôt que prévu (vers 18h30) mais remettons à l’eau vers…20h !
        De retour sur la fosse à serpis, ce soir avec DJ Sylvain aux plombs palettes, DJ Mick en vertic’ et moi-même alternant habilement vertic et cranking, nous rentrerons douilleux.
Mick décide de se ressourcer avec un DVD de Namiki ; la nuit sera courte car je me couche à 2h et demain, je dois être prêt à 7h car le cousin débarque…
  
CREDI
 
      7h du mat’, réveillé, pas fringant mais debout, on part sur un nouveau bief très en amont. On va se faire cyrer dans les grandes largeurs, car jusqu’à 12h, à 2, nous allons faire un chub et une perche chacun !! Fabrice va se faire couper par un pike…et ce sera tout !
Tag(s) : #Reports

Partager cet article

Repost 0